Wabniger we are bloggers

FAUX : Des migrants soudanais n’ont pas été retrouvés au large des côtes tunisiennes après le naufrage d'un bateau

Prise en 2017, la photo utilisée comme illustration dans ce post montre plutôt des corps de 74 migrants échoués sur les côtes Libyenne en route vers l’Europe.

Ce post Facebook, prétendant entre autres que les corps de 13 migrants soudanais ont été retrouvés après le naufrage d’un bateau, au large des côtes tunisiennes, alors qu’il partait de Sfax est FAUX.

Faite le 9 février, la publication lit: “ Tunisie: 13 morts et 27 disparus après le naufrage d’un navire de migrants soudanais  au large des côtes tunisiennes. Les corps de 13 migrants soudanais ont été retrouvés et 27 autres sont portés disparus après le naufrage mercredi d’un bateau au large des côtes tunisiennes alors qu’il partait de Sfax, a déclaré jeudi une source judiciaire. Le bateau transportait 42 personnes, toutes soudanaises, et deux personnes ont été secourues, a indiqué le juge Farid Ben Jha. Sincères condoléances à la communauté soudanaise en Tunisie ainsi qu’à la famille ami proche”.

Ladite publication est accompagnée d’une photo sur laquelle apparaissent plusieurs personnes, dont certaines, vêtues de combinaison blanche avec des gilets rouges, portent et mettent des corps inanimés dans des sacs mortuaires, qu’elles déposent sur la berge d’une vaste étendue d’eau. 

Le post a été examiné et le vérificateur des faits a constaté que son contenu est Faux. 

Grâce à une recherche Yandex d’images inversées, le vérificateur des faits s’est rendu compte que dans cet article mis en ligne par Boston.com le 21 février 2017, il est dit que: “ Au moins 74 corps de migrants africains se sont échoués dans l’ouest de la Libye, a annoncé mardi le Croissant-Rouge libyen, la dernière tragédie en mer le long d’une route de trafic périlleuse mais de plus en plus populaire vers l’Europe”. 

En procedant à une recherche d’image inversé avec le logiciel Yandex, on retrouve ces mentions “Les corps ont été retrouvés lundi, près de la ville de Zawiya, dans l’ouest de la Libye, a déclaré à l’Associated Press, le porte-parole du Croissant-Rouge, Mohammed al-Misrati, qui a ajouté “qu’il craignait que d’autres ne remontent à la surface…”. Il a par ailleurs révélé qu’un “bateau en caoutchouc déchiré, du type de ceux qui transportent habituellement jusqu’à 120 personnes, avait été trouvé à proximité”.  

Une recherche d’image renversé avec Google Lens, nous a permis de retrouver cette image sur le site du média américain Boston.com . Elle apparaît dans un article datant du 21 février 2017. 

L’Organisation internationale des migrations a déclaré que “les trafiquants avaient pris le moteur et laissé le bateau à la dérive. Douze autres migrants sont toujours portés disparus et sont  présumés noyés, et un seul survivant a été transféré vers un hôpital dans le coma,” a indiqué l’agence des migrations des Nations Unies sur X (anciennement  Twitter).

Selon une étude de l’organisation des Nations unies publiée dans le journal, “la route migratoire de la Méditerranée est la plus dangereuse au monde comptant plus de 2 500 hommes, femmes et enfants sont morts ou disparus en Méditerranée en 2023”.
Cette vérification des faits est rédigée par Abdou Seini Mounkaila  dans le cadre du programme de Masterclass de GEC Disinfo, avec le soutien de Code for Africa, à travers son initiative de vérification des faits, PesaCheck et l’Alliance africaine de fact-checking (AFCA).